Lumière sur Vent des Saveurs

Lumière sur Vent des Saveurs

En cette fin d’année 2021, Vent des Saveurs attire l’attention des médias !
Suite à d’excellents résultats et grâce à la convention de revitalisation du bassin d’emploi en Vendée, l’avenir s’annonce radieux pour l’entreprise et cela n’a pas échappé à plusieurs périodiques ! Vent des Saveurs bénéficie donc d’articles dans Ouest-France, Les Echos, Les Sables et le Journal des Entreprises. Quelles informations peut on y trouver ?

D’excellents résultats

Depuis sa reprise en 2012 par Jean Luc et Nathalie Puech, le fabricant vendéen de recettes traiteur a triplé son chiffre d’affaires et doublé ses effectifs, atteignant les 3,7 millions de chiffre d’affaire l’an dernier malgré la crise sanitaire.

Chaque année, Vent des Saveurs conçoit 30 % d’innovation. L’entreprise consacre 5 % de son chiffre d’affaires à la R & D, autrement dit à concocter de nouvelles recettes.

“70 % de notre clientèle sont les distributeurs de produits spécialisés”, précise Jean-Luc Puech, dont les plus connus sont Thiriet, Picard et Maximo.

Des engagements pour l’emploi

Comme nous vous en faisions part dans un précédent article, Vent des Saveurs s’est engagé à revitaliser l’emploi dans la région, apres la fermeture de l’usine Michelin de la Roche sur Yon.

« 217 emplois ont été créés et 15 entreprises ont été retenues pour bénéficier de cette convention », précisait Johann Mougenot, sous-préfet des Sables-d’Olonne, à l’occasion de sa visite de l’entreprise Vent des Saveurs. « L’entreprise a reçu une enveloppe de 48 000 € pour recruter. Soit 4 000 € par emploi créé, à savoir des CDI. Actuellement, nous avons déjà recruté 9 salariés, il nous manque encore 3 collaborateurs à recruter. », précise M. Puech. Ce plan de 12 recrutements cette année portera ses effectifs à 34 salariés à ce jour, auxquels s’ajoutent une dizaine d’intérimaires.

Un futur prometteur

Placée sur le segment du surgelé haut de gamme, la PME familiale pourrait doubler son chiffre d’affaires d’ici 5 ans. “L’idée est, d’ici 5 ans, d’atteindre 8 à 10 millions d’euros”, annonce Jean-Luc Puech. « Nous ne sommes pas encore arrivés à maturité, mais nous sommes dans une phase de croissance ».

Afin d’atteindre ces objectifs, Vent des Saveurs projette 4 à 5 millions d’investissements pour étendre son site à Talmont-Saint-Hilaire (Vendée) et moderniser son outil de production. Un projet d’extension, projeté sur un terrain de 5 000 m² jouxtant son site actuel de Talmont-Saint-Hilaire, est prévu pour 2024. Ce terrain supplémentaire permettra d’augmenter la production, et de stocker les produits surgelés, un stockage jusqu’alors en grande partie externalisé. Pour ces opérations, Vent des saveurs fait actuellement appel aux plateformes de la Stef aux Essarts ou de Le Calvez, dans le Choletais.

Cette extension sera aussi l’occasion d’un modernisation et d’une robotisation. Ayant également pu compter sur le plan France Relance pour moderniser ses outils de production, la société a déjà investi 50 000 € pour un four et 200 000 € pour une etuyeuse.

A la veille de Noël, qui représente 45 % de son chiffre d’affaire, Vent des Saveurs vous donne donc rendez vous dès l’année prochaine avec de nouvelles recettes !

Sources:


Retrouvez les articles originaux des Sables et de Ouest France:

Laisser un commentaire